La place de la bourse dans l’économie, avec Jean David HADDAD

Jean-David-Haddad.Rotaract-paris-ouest-conférence-bourse

By on 14 février 2018

Professeur, auteur, chef d’entreprise et créateur de francebourse.com, Jean David Haddad est venu vulgariser la bourse auprès des membres du club ce mardi 13 février 2018.

« Sa force, c’est sa capacité à diffuser ses idées et son analyse » c’est ainsi qu’est présenté notre conférencier du jour. Professeur agrégé en sciences économiques et sociales et chargé de conférence à Sciences Po., le « multi-casquettes » Jean David Haddad a l’habitude de prendre la parole en public. Si il n’a pas opté pour une carrière universitaire, il a néanmoins l’envie de transmettre. C’est avec cette envie profonde qu’il créé en 2002 le média francebourse.com qui présente à la fois des articles de presse et des recommandations boursières pour les particuliers et professionnels. « Je ne me contente pas de voir la Bourse par le spectre unique des graphiques« .

Auteur de nombreux ouvrages sur la bourse et l’économie (tel que: « Ce que votre banquier ne vous dira jamais »), il nous rappelle que « le savoir et l’expérience se transmettent, sans quoi les Hommes sont peu de choses« . Une vision que les bénévoles du Rotaract partagent entièrement. Egalement à la tête d’un cabinet de conseils depuis 9 ans, il s’exprimait ce mardi soir face à une assemblée un peu particulière : si le doyen du club travaille dans le milieu financier, l’assemblée est composée de jeunes étudiants et professionnels qui ne maîtrisent pas le sujet de la bourse.

Il est donc revenu sur les bases de la création de la monnaie dans le monde et les différents types de financements possibles pour les entreprises en s’appuyant sur des exemples variés. Nous retiendrons le cas de Steve Jobbs qui s’est entouré de trop nombreux partenaires : « la bourse s’est aussi diviser pour mieux régner« . Comment anticiper les tendances et les entreprises sur lesquelles miser en bourse ? C’est cette question qui divise les pratiques. Nous comprenons bien la différence entre les marchés spéculatifs et le fonctionnement des fonds d’investissements. Si il y a évidemment les chiffres qui nous permettent de repérer les entreprises attractives (croissance, chiffre d’affaires, etc) il y a aussi une large part de rêve (un leader charismatique ou une belle communication).

Jean David Haddad nous rappelle la différence du marché actuel par rapport aux années 2000. Qu’est-ce que je peux acheter ce soir, et revendre plus cher demain matin ? Cette vision, qui s’apparente vulgairement aux « chartiste » est celle d’un marché où la concurrence est forte, maîtrisée par les traders et difficile d’accès pour la plupart des particuliers. « C’est un vrai métier, il faut être capable de déceler les bons coups des pièges de la bourse« . On estime que la bourse peut rapporter de 7 à 9% par an…mais en passant par des -40% à +40%. La base est évidente : elle n’est pas faite pour jouer votre épargne de précaution. Dans ce domaine, « le temps est votre allié : il faut aussi être capable d’être dans l’investissement et le long terme en s’engageant pour 10 ans (comme on pourrait le faire en investissant dans l’immobilier)« .

Le club remercie chaleureusement ses intervenants qui ont su rendre accessible un sujet parfois obscur et mal connu.